PREMIÈRE PARTIE

…Elle n’atteignait pas encore  l’âge de dix-huit ans et la vie lui semblait toujours douce, fabuleusement belle, prête à lui offrir à n’importe quel moment (il suffisait de demander) tout ce qu’il y avait de gentil et de joyeux dans ce monde. Sa famille était la plus connue dans le district, et ses parents croyaient que l’éducation de leur fille …